“Seuls sont perdus d’avance les combats qui ne sont pas menés”

Vos garanties


La formation et l'expérience professionnelle
L'avocat est titulaire de diplômes universitaires délivrés par les facultés de droit (minimum 4 années universitaires sanctionnées par une maîtrise de droit) et du Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat (CAPA) qui garantit ses compétences.

Il est de plus soumis à une obligation de formation continue qui s'ajoute à son expérience des contentieux acquises depuis sa prestation de serment.

La déontologie de la profession
La déontologie de l'avocat est constituée par des principes essentiels qu'il doit impérativement respecter sous peine de sanctions. Conformément à son serment, l'avocat doit ainsi exercer ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité, humanité et respecter dans cet exercice les principes d'honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.

Il a également à l'égard de son client un devoir de compétence ainsi que des obligations de dévouement, de diligence et de prudence.

  • Le principe d'indépendance garantit au citoyen ou à l'entreprise que les conseils qui leur sont donnés ne seront jamais guidés par un intérêt personnel ou une pression extérieure.
  • Le principe de loyauté fait que l'avocat ne peut conseiller ou défendre deux parties dont les intérêts sont susceptibles de s'opposer (règle du conflit d'intérêts).
    Ce dernier s'oblige aussi à communiquer ses pièces et conclusions à ses adversaires, ce qui garantit à toutes les parties au procès un débat contradictoire, un procès équitable, une négociation à armes égales.
  • Le principe de confidentialité couvre les communications verbales ou écrites entre avocats et entre l'avocat et le client et les informations dont il peut avoir connaissance au cours d'échanges avec l'adversaire.
    Cette règle s'applique aussi dans le cadre de négociations et dans le cadre de témoignages et s'applique également concernant des éléments dont il aurait eu connaissance dans une autre affaire.
  • Le respect du secret professionnel interdit à l'avocat de dévoiler au tiers les confidences ou secrets qu'il a reçus de ses clients. Il est général, absolu et illimité dans le temps, s'applique dans toutes les matières du droit et dans tous ses domaines d'intervention (conseil, défense, .).
    Il doit en outre le faire respecter par tous ses partenaires professionnels (collaborateurs, salariés, intervenants extérieurs, .). En plus d'une obligation déontologique, le respect du secret professionnel est une obligation légale dont la violation est un délit pénal.
  • Un devoir d'information de conseil et de diligence s'impose aussi à l'avocat qui doit notamment informer son client sur les chances de succès de son affaire, les éventuelles voies de recours, l'état d'avancement et l'évolution de l'affaire et le montant prévisible de ses honoraires.

Les assurances professionnelles
Elles sécurisent votre relation avec l'avocat en matière de responsabilité professionnelle pour les fonds, effets ou valeurs reçus par l'avocat en qualité de mandataire pour le compte de ses clients et qui doivent être déposées sur un compte géré par la CARPA (caisse des avocats).

L'avocat est également assuré pour répondre des fautes commises dans l'exercice de sa profession.



Les droits de l'avocat pour votre compte

A l'occasion de l'ensemble des procédures qu'il est amené à suivre pour son client (judiciaires, pénales, administratives ou disciplinaires), l'avocat a accès de plein droit à tout dossier vous concernant de façon à assurer votre défense et garantir un procès équitable.



Rappelez-vous enfin que :
La confiance est un élément primordial de notre relation et se mesure tant le respect du secret professionnel que je vous dois que par ma disponibilité, mon écoute, mes conseils, directives procédurales, ma rigueur, ma ténacité et la transparence au niveau des frais et honoraires.

Mon cabinet s'engage également, sauf périodes particulières (congés, session de la Cour d'Assises, déplacements en province ou à l'étranger,.) à vous rappeler au maximum dans les 24 heures lorsque vous laissez un message, à apporter une réponse concrète à toutes vos interrogations sur le champ ou dans un délai de 5 jours maximum en cas de recherches jurisprudentielles.

- Le choix d'un avocat s'effectue toujours librement, même en cours de procédure où il est toujours possible de changer de conseil si vous n'êtes pas ou plus satisfait de ses services.

En savoir plus sur Maître PLAGNOL

Ma mission  Mon parcours  Publications, articles de presse et colloques  Le premier rendez-vous  Vos garanties  Les juridictions 

Contact

Actualités
Voir toutes les actualités
i