“Seuls sont perdus d’avance les combats qui ne sont pas menés”

Honoraires avocat Paris

une priorité : la transparence


Le coût de l'avocat est libre et fixé en accord avec le client. Il n'y a aucun tarif officiel.

Cette liberté est toutefois encadrée par des données objectives qui garantissent une cohérence de la rémunération sollicitée. Conformément à la loi, les honoraires varient en fonction de l'expérience et de la notoriété de l'avocat, de la nature ou de la complexité de l'affaire, des usages en la matière, du coût de fonctionnement du cabinet, de la situation du client et du temps passé pour l'accomplissement des diligences.

Mon cabinet installé à Paris, s'engage sur une totale transparence, vecteur de la confiance nécessaire dans nos relations. C'est ainsi que dès le premier rendez-vous, je vous indique les modalités précises de fixation des honoraires. Nous en discutons et après accord, une confirmation écrite vous est adressée. Dans certaines cas, une convention est signée. Nous mettons également en place des échéanciers de règlement si nécessaire, étant entendu que le paiement intégral doit être effectué au plus tard 48 heures avant l'audience finale. Une fiche des diligences effectuées par mon cabinet est également tenue. Une facturation récapitulative est enfin effectuée en fin de mission lorsqu'il y a eu différents appels de provisions.

Tout doit être clair. Ainsi nous pouvons pleinement nous consacrer à la défense de vos intérêts.

Vous devez également savoir que les honoraires ne correspondent pas à ce que gagne réellement l'avocat. Seule une partie de ce que vous versez lui revient effectivement compte tenu des lourdes charges que supportent les cabinets d'avocats (URSSAF, impôts, taxes, cotisations diverses et variées, coûts de structure, etc.représentant environ 60 % selon une étude du Barreau de PARIS).


Les honoraires de l'avocat sont enfin augmentés de la TVA à taux plein (20 %).

La profession dans son ensemble se bat depuis des années, sans succès à ce jour, pour obtenir l'application du taux de TVA réduit à l'instar des produits et services de première nécessité. L'accès au droit et à la justice constitue en effet une des libertés fondamentales dans un pays démocratique.

Contact

Actualités
Voir toutes les actualités
i